pexels-photo-518543 LES MALADIES INFECTIEUSES ÉMERGENTES mercredi 16 mai 2018 | 11h30 - 13h00 INSCRIVEZ-VOUS DÉCOUVREZ LE PROGRAMME Parc Chanot, Marseille ZOOM SUR LA SESSION

DU CHANGEMENT CLIMATIQUE ET DE LA SANTÉ : FAITS, SOCIÉTÉS ET POLITIQUES

L’impact du réchauffement climatique sur le risque pandémique et l’émergence de maladies, et les réponses socio-politiques apportées pour la Santé.

Jean Paul GONZALEZ

CEEZAD (Center of Excellence for Emerging and Zoonotic Animal Diseases)
Manhattan, USA

Aussi loin que les sciences médicales se sont inscrites dans l’Histoire de la santé publique, Hippocrate dans son « Traité des Airs, des Eaux et des Lieux » en est l’exemple primordial, de multiples facteurs environnementaux, et en particulier ceux liés au climat et aux saisons, ont été reconnus pour leur rôle majeur joué sur la santé. Aujourd’hui, de nombreuses maladies transmissibles apparaissent comme climato-dépendantes pour ceux qui les étudient, mais aussi pour ceux qui les subissent comme par exemple : Paludisme, maladies à vecteur, et saisonnalité ; grippe saisonnière ; méningoencéphalite et sécheresse ; choléra et température des eaux ; Hantavirus et saison de récolte céréalière, etc. Enfin, même si cela peut apparaître au second plan, des maladies chroniques et dégénératives sont aussi clairement identifiées pour être sous l’influence de facteurs climatiques c’est le cas pour des Maladies neurodégénératives sous influence du stress thermique, les épisodes aigus de maladies rhumatismales dépendants de la météorologie ou encore, la Sclérose en plaque modérée en climat paléarctique tempéré-chaud.

Plus encore, cette 3éme transition épidémiologique où nous sommes, qui se voulait être celle de l’Age des Maladies Faites-Homme et Dégénératives, voit son profil changer avec la résurgence de maladies infectieuses qui caractérisaient les précédentes transitions épidémiologiques. Ainsi, des pestes du passé resurgissent (Rage, Peste, Schistosomiase), quand d’autres émergent (Légionellose, fièvre d’Ébola, fièvre de Lassa), avec le risque avéré de dispersion sous l’influence du changement climatique, de l’accroissement des échanges commerciaux, des migrations, des densités de population humaine et bien d’autres facteurs liés aux comportements humains.

L’ensemble de ces éléments pris en compte, en regard des données produites par les études des effets des Émissions de Gaz à Effet de Serre sur la santé (pollution atmosphérique, vagues de chaleur, dynamique des populations de vecteurs, expositions environnementales et catastrophes naturelles), crée le scénario d’une résurgence des maladies infectieuses comme un des principaux facteurs de morbidité et de mortalité dans le Monde.

Pour étudier les impacts du changement climatique sur la santé, l’exposé proposé, s’inscrit dans une approche de « Santé Unique » (Eng. : One Health) dans laquelle les composantes humaines, animales et environnementales de la Santé interagissent de façons spatio-temporelle. Après une brève revue de ces composantes, seront présentées des cas d’études exemplaires de l’émergence et/ou de la résurgence de maladies, de la réponse aux épidémies et au risque pandémique par les systèmes et politiques de santé (ex. pandémie de fièvre d’Ébola et réponse internationale ; Dengue Hémorragique sous influence du climat; Maladies vectorielles du Sahel, isohyètes et sécheresse ; Australie entre vents et tornades ; Encéphalite Nipah, ou la menace d’une brève histoire d’émergence).

Si ces modèles varient dans leurs composantes en fonction des latitudes, des pays industrialisés ou à revenue limité, des politiques de santé et des populations menacées, le risque pandémique force les sociétés à un accès à la Santé élargi, celui d’une « Santé globale unique » (One Global Health). Certains événements épidémiques récents, dans leurs dimensions spatiales (régionale, pandémique), apportent les éléments nécessaires et utiles à cette approche dans le cadre du changement climatique, des événements climatiques extrêmes et de leur impact sur la Santé.